Meilleurs fenêtres en pvc avec excellente isolation thermique

Table des matières

 

Que ce soit pour une nouvelle construction ou pour une réfection, le choix des fenêtres permet de réduire votre consommation en énergie. Ce que toute personne espère en choisissant une fenêtre, c’est qu’elle réponde aux critères suivants : isolation acoustique, isolation thermique et qu’elle ne soit pas trop chère. Pour bien choisir sa fenêtre, il y a plusieurs facteurs qui entrent en jeu. Entre autres facteurs, vous avez le choix du type de vitrage et le type de matériau le mieux adapté entre l’aluminium, le bois et le PVC.

Qualité des matériaux pour votre fenêtre

Il existe plusieurs facteurs sur lesquels il faut se baser pour optimiser le choix d’une fenêtre.

  • Le coefficient Uw

Ce coefficient permet de quantifier la déperdition thermique de votre fenêtre. Plus ce coefficient Uw est bas, plus vous avez une meilleure isolation thermique. Ce coefficient est déterminé aussi bien par le type de vitrage que le type de menuiseries.

Il faut quand même préciser que ce coefficient, même s’il est fiable, ne permet pas de prendre en compte le facteur de déperdition liée à une mauvaise pose ou une mauvaise estimation des mesures. Il faut donc absolument faire recours à un spécialiste en matière de pose.

  • Le type de menuiseries

Les matériaux les plus utilisés en matière de fenêtres sont : le bois, le PVC et l’aluminium.

  • Types de vitrages

Il existe plusieurs types de vitrages : le simple vitrage, le double vitrage et le triple vitrage.

  • Coefficient d’isolation acoustique

Le coefficient d’isolation acoustique est directement lié au coefficient d’isolation phonique (Rw). Il s’exprime en Db. Plus ce coefficient est élevé, plus vous avez une meilleure isolation acoustique. Il faut noter que l’isolation acoustique est essentiellement fonction du type de vitrage.

  • Le facteur solaire (Sw)

Le facteur solaire d’une vitre est le taux de rayon solaire qu’elle peut laisser passer. Ce facteur dépend souvent de la transparence du vitrage.

Quelle fenêtre pour réduire sa consommation de gaz ?

Il existe plusieurs types de vitrages pour vos fenêtres : le simple vitrage, le double vitrage et le triple vitrage.

Le simple vitrage

Le simple vitrage est fait d’une seule plaque de verre. Il s’agit d’une fine couche de verre d’une épaisseur allant de 4 à 6 millimètres, voire un peu plus. Le coefficient d’isolation thermique Ug d’un simple vitrage a une valeur d’environ 6 W/m²K. Son coefficient d’isolation acoustique est de 35 dB.

Le double vitrage

Le double vitrage est constitué de deux plaques de verre posées l’une à côté de l’autre. Elles sont séparées par un espace intermédiaire de 6 à 16 millimètres. Lorsque vous avez l’indication 4/14/4 sur un double vitrage, cela signifie deux lames de 14 millimètres séparées par une lame de 4 millimètres. Le coefficient d’isolation thermique du double vitrage est environ de 1,1 W/m²K.

Son coefficient d’isolation acoustique est de 40 dB.

Le triple vitrage

Le triple vitrage est composé de trois plaques de verre séparées entre elles de 4 à 6 millimètres. Le coefficient d’isolation thermique du triple vitrage est de 0,7 W/m²K. Enfin, son coefficient d’isolation acoustique varie de 32 à 38 Db.

Quel gaz utilisé ?

Pour réduire votre consommation, il est important de choisir un bon gaz.

Utilisation de gaz nobles

Pour optimiser le facteur d’isolation thermique des double et triple vitrages, il est souvent utilisé les gaz tels que le Krypton et l’argon. En effet, les lames d’air à l’intérieur sont comblées par des lames d’Argon ou de Krypton. Le coefficient d’isolation thermique baisse de plus de 25 %.

Utilisation d’oxydes métalliques

Une face extérieure de la plaque de verre est recouverte d’une couche d’oxydes métalliques. Cela permet de diminuer l’apport énergétique solaire. L’intimité de la maison reste protégée. Dans cette logique, les menuiseries utilisées sont : le bois, le PVC et l’aluminium.

  1. Bois

Le bois tropical coûte plus cher que le bois non tropical. Les châssis en bois ont besoin d’être traités avec plusieurs couches de solutions pour les protéger contre les champignons et les insectes.

La valeur d’isolation thermique du bois atteint la valeur de 0,78 W/m²K.

  1.  PVC

Le PVC coûte moins cher en raison du prix réduit des matières premières. L’utilisation de lambris rend le PVC plus facile à entretenir. Il suffit de le nettoyer avec de l’eau savonneuse et une éponge. Il est réputé pour sa grande stabilité surtout pour les grandes surfaces de vitrage comme les baies vitrées. Il est très facile à réparer en cas de détérioration. La valeur d’isolation du PVC va jusqu’à W 0,98 W/m²K.

  1.  Aluminium

L’aluminium coûte plus cher à cause du prix élevé des matières premières. Un châssis en aluminium revient plus qu’un châssis en PVC. Il est cependant plus facile à entretenir.

Il suffit de les nettoyer avec de l’eau une fois par trimestre. Ils ne pourrissent et ne se fissurent pas.

L’aluminium étant peint, en cas de détérioration, sa réparation est plus compliquée.

Quel type de vitrage et quel type de menuiseries ?

Le simple vitrage ne présente pas des propriétés adéquates pour une isolation thermique. Son prix relativement plus bas semble attirer mais il n’en reste pas moins qu’elle ne permet pas d’économiser en énergie. Par contre, elle présente des avantages en isolation acoustique s’il s’agit d’une habitation dans une zone avec un trafic lent.

Le double vitrage quant à lui, présente des avantages plus intéressants avec sa capacité d’isolation thermique. Lorsqu’on associe les gaz nobles et les oxydes métalliques, le rendement en isolation thermique permet une baisse considérable en consommation énergétique. Son isolation acoustique est plus considérable lorsqu’il s’agit d’une zone à trafic rapide. En trafic lent, elle est moins isolante.

Le triple vitrage quant à lui, offre un meilleur coefficient d’isolation thermique. Mais son poids est supérieur au double vitrage de plus de 50 % et son prix dépasse le double vitrage de plus de 70 %. Il est beaucoup plus indiqué d’utiliser le triple vitrage dans les régions de très basses températures comme le Nord-Est. Sa capacité d’isolation acoustique est plus optimisée lorsqu’elle est en zone à trafic rapide. En zone à trafic lent, elle ne filtre quasiment aucun son.

Notez que la musique de discothèque, le trafic routier urbain ou le trafic aérien des avions long-courriers sont le trafic lent. Pour trafic rapide, il s’agit de trafic routier à plus de 70 km/h, les lignes ferroviaires, etc.

Le PVC présente moins d’inconvénients que le bois et l’aluminium. Il est plus durable, est vendu à un meilleur prix et est à 100 % recyclable.